actualités

Cour des comptes : La caisse de compensation bénéficie aux plus aisés

Driss Jettou, premier président de la Cour des comptes. Crédit : DR.
Cour des comptes : La caisse de compensation bénéficie aux plus aisés
avril 02
09:55 2014
Partager

Le rapport de la Cour des comptes sur le système de la compensation a été présenté, lundi 31 mars, devant les commissions de la justice et des finances du parlement, par son président, Driss Jettou. Un rapport qui révèle une mauvaise gestion de la caisse de compensation.

Les familles aisées profitent du double de la subvention destinée aux ménages. C’est un des constats faits par le rapport de la cour des comptes concernant le système de compensation. Selon celui-ci, « 36% des subventions allouées vont aux ménages (16 milliards de dirhams), suivis de l’agriculture et de la pêche maritime,avec 24 % (11,2 milliards) et le transport avec seulement 16%, soit 7 milliards de dirhams ». Ainsi, une famille disposant d’un véhicule, profite d’une aide de 3943 dirhams par an tandis qu’une autre, ne disposant pas de voiture, ne bénéficie que de 1880 dirhams par an. Résultat : les ménages aisés reçoivent plus du double des subventions en comparaison avec les familles au revenu plus modeste.

La majorité  des subventions est réservée aux produits pétroliers

83% du budget de la compensation, soit 38,8 milliards de dirhams, est alloué aux produits pétroliers qui alimentent, à leur tour tous les secteurs. A ce titre, la cour des comptes recommande de revoir cette subvention à la baisse en 2014 et ce, en accordant 22 milliards de dirhams à ces produits. Par ailleurs, Driss Jettou appelle les parlementaires à « revoir le système d’approvisionnement avec une meilleure implication des pouvoirs publics pour amener les sociétés pétrolières à optimiser leur achat en assurant la régularité de l’approvisionnement du marché, en améliorant les capacités d’accueil des ports et en augmentant les capacités de stockage ».

Limiter les subventions aux produits de base

Pour remédier aux déséquilibres existant au sein du système de la compensation, l’institution dirigée par Jettou préconise de réduire progressivement l’ensemble des produits subventionnés pour se concentrer  sur le gaz butane, le sucre et la farine. Pour ce qui est des produits pétroliers liquides, la cour des comptes appelle à se focaliser sur les aides à l’investissement au lieu de subventionner ces produits. Elle recommande également l’acquisition de véhicules à faible consommation énergétique dans le secteur des transports. 

Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss