agenda

L'agenda culturel #605

L'agenda culturel #605
février 01
12:57 2014
Partager

Une tournée éclectique

Concerts. La tournée Maroc electrik sillonnera onze villes du pays, jusqu’au
22 février prochain, pour faire découvrir au public les meilleurs groupes de la scène actuelle. Au programme, du rap, du rock, mais aussi de la fusion et du reggae à Tanger, Rabat, Casablanca, El Jadida, Marrakech, Agadir ou encore Oujda. Initié par l’Institut français, Metis Records et l’EAC-l’Boulvart, cet évènement rassemblera pas moins de 24 groupes. Parmi eux, The Basement, Loo Nope, Made In Bled, Would Cha3b, Dizzy Dros
ou encore Shayfeen.  M.S.

> Programmation complète sur www.boulevard.ma

L’égalité en marche

Cinéma. La Marche, le dernier film de Nabil Ben Yadir (Les Barons), est projeté à Essaouira. Sorti en novembre dernier dans les salles obscures européennes, ce long-métrage, qui réunit Tewfik Jallab, Jamal Debbouze ou encore Lubna Azabal, est inspiré de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, qui avait eu lieu en France en 1983. Le réalisateur belge d’origine marocaine sera présent pour l’occasion et animera un débat à la fin du film. Il sera accompagné par des témoins de cet évènement et par des chercheurs.  M.S.

> A Dar Souiri, Essaouira, le 1er février à 19h30.

Regards d’Afrique

Photographie. La Fondation ONA a décidé de consacrer 2014 à l’art du continent africain. Et l’année commence fort, avec l’exposition « African Emerging Photography ». Réalisée grâce à un partenariat avec le ministère de la Culture du Mali, elle permettra au public marocain de découvrir une nouvelle génération de photographes issus des quatre coins de l’Afrique. Parmi eux, le Tchadien Abdoulaye Barry, la Sud-Africaine Zanele Muholi, le Kenyo-libyen Jehad Nga ou encore le Guinéen Arturo Bibang. En tout, ils sont douze photographes, aux styles très différents, mais qui ont en commun de s’être tous fait remarquer lors des dernières éditions de la Biennale de Bamako. Les directrices artistiques de l’événement malien sont d’ailleurs les commissaires de l’exposition présentée au Maroc.

> A la Villa des arts de Rabat, jusqu’au 29 mars.

Et aussi…

Peinture. Dans l’exposition Luna Dark, le peintre Amine Bennis s’inspire des phases lunaires. Un phénomène qui le fascine et donne à son univers une touche à la fois obscure et onirique. Ingénieur de formation et diplômé de l’Académie des arts visuels de Bruxelles, Amine Bennis est un artiste qui touche à tout. En 2005, son court-métrage Casa by love a remporté le prix du jury du Festival de Tanger.  

> A la Yakin & Boaz gallery de Casablanca, jusqu’au 15 mars.

Rencontre. L’écrivain, poète et essayiste Abdelhak Serhane vient à la rencontre de ses lecteurs marocains. Professeur à l’Université de Louisiane, il est considéré comme l’une des figures majeures de la littérature maghrébine d’expression française. L’occasion d’évoquer son parcours et ses livres les plus connus, comme Les enfants des rues étroites ou L’homme qui marche sur les fesses.

> A l’Institut Français de Fès, le 6 février à 17h30.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss