agenda

L'agenda culturel #602

L'agenda culturel #602
janvier 10
13:36 2014
Partager

Ballet. Danse de poupées

Le Théâtre national Mohammed V de Rabat accueille quatre représentations de Coppélia, du compositeur français Léo Delibes. Ce spectacle en deux actes et trois tableaux sera interprété par la troupe du Moscou Classical ballet, au rythme d’une musique jouée par l’Orchestre Symphonique Royal sous la direction d’Oleg Reshetkin. Largement inspiré du folklore d’Europe centrale, Coppélia a été représenté pour la première fois à l’Opéra de Paris en 1870. Depuis, ce ballet a connu un véritable triomphe aux quatre coins du globe.  M.S.

> Du 9 au 11 janvier à 20h, et le 12 janvier à 15h.

Cinéma. Pris au piège de l’enfer afghan

Adapté des mémoires d’un ancien soldat américain, Du sang et des larmes de Peter Berg revient sur l’histoire de Marcus, Mike, Matt et Danny, qui tombent dans un piège en essayant de capturer le chef taliban Ahmad Shah en 2005. Encerclés par une armée qui essaie de les abattre, ils sont obligés de faire preuve de ruse et de courage pour survivre. Un long-métrage de guerre émouvant, loin des blockbusters habituels, qui ont souvent plus l’air de films de propagande que de véritables œuvres cinématographiques.  M.S.

> En salle, aux Mégarama de Casablanca, Fès et Marrakech.

Exposition. Les harems de Lalla Essaydi

Très en vogue à l’étranger, Lalla Essaydi expose cette fois-ci ses œuvres au Maroc. L’occasion de découvrir le travail de cette l’artiste plasticienne née à Marrakech et installée aux Etats-Unis, qui compte parmi les artistes marocains contemporains les plus « bankables » de ces dernières années. Intitulée « Bullets & Harem, Revisited », l’exposition reprend les thématiques chères à l’artiste, à savoir la femme, le monde arabe et l’orientalisme. Lalla Essaydi, qui utilise aussi bien la peinture que la photographie et la vidéo, a aujourd’hui un univers bien à elle, qui s’inspire, comme elle l’explique souvent, de ses différentes facettes, et qui vont à l’encontre de tous les stéréotypes présents dans l’imaginaire occidental.  M.S.

> A la galerie Tindouf de Marrakech, jusqu’au 15 février.

Et aussi…

Concert. Le rappeur ghanéen Blitz The Ambassador sera en concert à Casablanca. Installé à New York, cet artiste éclectique, qui a déjà deux albums studio à son actif, arrive à mélanger sonorités africaines traditionnelles et hip hop « made in USA ». Ses influences ? The Roots ou encore Public Enemy. A la fois producteur, compositeur, percussionniste et vidéaste, le MC a collaboré il y a quelques années avec Oum, sur le morceau Harguin.

> Au B-Rock, le 9 janvier à 21h

Photographie. Quatre jeunes femmes rendent hommage à Tanger à travers l’exposition « Réflexions ». Sarah Charpentier, Diana Gomez, Nouzha Hachmi et Yasmine Araissi ont pris des clichés de leur ville pendant trois mois. Un projet né dans le cadre d’un atelier réunissant photographes amateurs et professionnels, initié par la Galerie Photo Loft.

> A la Galerie Photo Loft de Tanger, jusqu’au 31 janvier.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×