agenda

L'agenda culturel #600-601

L'agenda culturel #600-601
décembre 28
17:23 2013
Partager

Carole Schoettel ouvre la boîte de Casa-Pandor

Peinture. Après plusieurs voyages initiatiques durant lesquels elle a perfectionné sa technique et exploré de nouveaux styles picturaux, Carole Schoettel revient au Maroc. Avec sa nouvelle exposition « Casa-Pandor », elle livre une synthèse de plusieurs années de recherche. Née à Casablanca, elle a été l’élève du peintre Constantin Nepo, avec lequel elle a participé à plusieurs travaux avant d’organiser des expositions individuelles. Pour Carole Schoettel, « Casa-Pandor » est « le
Casablanca que l’on pourrait presque oublier de voir ».

> Jusqu’au 4 janvier, à la Yakin & Boaz Gallery de Casablanca.

Cinéma. Le Wall Street de Scorsese

New York, années 1980. Jordan Belfort (Leonardo DiCaprio), la vingtaine, vit une ascension incroyable grâce au succès de sa société de courtage à Wall Street. Mais le jeune homme sombre très vite dans l’alcool et la drogue, enchaînant les conquêtes et les extravagances en tous genres. Le loup de Wall Street, de Martin Scorsese, est un film sur le pouvoir de l’argent et ses conséquences. Le réalisateur signe là l’un de ses meilleurs films depuis Les infiltrés, avec un DiCaprio qui crève l’écran. 

> Au Mégarama de Casablanca, Marrakech et Fès.

Musique. Les Boston Boys reviennent

A la demande du public marocain, le quartet américain effectue une nouvelle tournée du 26 décembre au 11 janvier dans plusieurs villes du royaume, dont Rabat, Casablanca, Marrakech et Agadir. En plus des concerts, ceux qui se sont donné pour mission de « répandre la joie dans le monde » animeront des ateliers artistiques et des rencontres avec le public pour raconter leur passage du milieu estudiantin à la musique. Très touché par la musique amazighe lors d’un voyage au Moyen-Atlas l’année dernière, le groupe fusionnera sur scène avec les artistes marocains Abdellah El Miry et Foulane Bouhssine. Une performance qui ne devrait pas être très difficile pour les Boston Boys qui s’amusent déjà à mêler plusieurs influences dont le jazz, le blues, le bluegrass, la pop, le rock ou encore le hip-hop.

> Le 28 décembre à Rabat, le 2 janvier à Casa et le 4 à Marrakech.

Et aussi…

Peinture. Pour son cinquième anniversaire, la Loft Art Gallery propose « D connexions, instants de parcours », une exposition regroupant les œuvres de dix artistes emblématiques de la peinture contemporaine marocaine. A découvrir, plusieurs toiles de Farid Belkahia, Mohamed Melehi, Mohamed Chebaa,
Tibari Kantour, Moa Bennani, Abdelkebir Rabii, Abdelkrim Ouazzani, Ahmed Jarida,
Hassan Echair et Kim Bennani.

> Jusqu’au 12 février, à la Loft Art Gallery de Casablanca.

Festival. Si vous n’avez pas encore de plan pour le réveillon, allez à Tafedna, près d’Essaouira. La ville accueille la première édition du « Festival de l’Âne vert », du 31 décembre au 2 janvier. Au programme : concerts, sets de DJ, workshops et tables rondes. Des groupes alternatifs marocains (The Basement), français (The Wooden Wolf), belges (Soundfilm) ou anglais (52 Commercial Road) assureront le show. 

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss