essentiel

Tolérance zéro

Tolérance zéro
novembre 07
12:37 2012
Partager

La justice ne prend décidément plus à la légère les affaires de viande avariée. Sept personnes ont été condamnées par le tribunal de Meknès à des peines allant de six mois à cinq ans de prison ferme pour “commercialisation d’abats avariés”. Les prévenus doivent aussi verser des amendes au profit de l'administration des douanes de l'ordre de 1,4 million de dirhams. Un entrepôt a également été fermé, pour une durée de 6 mois.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss