essentiel

Tunisie : quand le e-blasphème devient un délit

Tunisie : quand le e-blasphème devient un délit
juillet 09
10:02 2012
Partager

C’est au tour de la Tunisie de prononcer des peines pour e-blasphème. Deux Tunisiens ont été condamnés à sept ans et demi de prison pour avoir publié sur Facebook des caricatures du prophète et des pamphlets contre l’islam. “Qu’ils ne croient pas en Dieu, ça les regarde, mais qu’ils répandent cela publiquement… Il y a des lignes rouges à ne pas dépasser”, a déclaré Cheikh Zaouali, avocat à l’origine même de la plainte. L’un des deux condamnés pour “trouble à l’ordre public”, “atteinte aux bonnes mœurs” et “atteinte à autrui par les réseaux publics de communication” se serait enfui en Roumanie.

 

Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss